La peur de l'inconnu, l'art de la guerre et de la compétitivité

  • Écrit par : Claudia Gomez
  • Date de publication : juillet 18 2013



"Un homme va au savoir comme il va à la guerre, éveillé, avec crainte, avec respect et avec une assurance absolue. Aller à la connaissance ou aller à la guerre dans toute autre manière est une erreur, et quiconque en fait, va vivre à regretter ses pas. "       
Les enseignements de Don Juan , Carlos Castaneda

C'est une réaction humaine naturelle à craindre l'inconnu. Peut-être ces sentiments sont un mécanisme d'auto-protection, et nécessaire pour maintenir la s tatus quo , afin de préserver un sentiment de sécurité d'une artificielle. Néanmoins, cet acte de négation d'une réalité changeante est loin de fournir de vrais sentiments de sécurité. Au contraire, il rend ceux qui ont peur d'enquêter sur la cause de ce sentiment plus incertaine. Si nous pensons que la crainte d'une autre manière (ou avec d'autres «lentilles»), nous pouvons arriver à le considérer comme un allié, c'est une sorte de système de défense que les alertes à certaine faiblesse, et donc la nécessité de les identifier, de comprendre eux, et les manipuler. Pour que ce processus se produisent, il est nécessaire d'admettre , un verbe qui est sous-utilisé ces jours-que ce que nous faisons dans le présent n'est pas nécessairement la meilleure chose, mais rationnellement, nous croyons qu'il est . En admettant la faiblesse n'est pas facile, car il est l'équivalent psychologique de l'exposition nu. Mais bien que ce sentiment peut être mal à l'aise, cela nous permettra de prendre des mesures.

class="articleText">

.

Ici, nous abordons un point important se référant à la nécessité du consommateur pour s'enquérir des sources dignes de confiance (ici nous définissons le consommateur que l'entrepreneur qui prend les décisions). Le deuxième point que nous soulevons se rapporte à la «guerre» du marché, de la compétitivité qui doit faire face à n'importe quel acteur dans cet espace.

Microsiga et l'arme de connaissances

Une fois qu'il a identifié le problème, comme Microsiga a fait, une entreprise compétitive ne peut pas faire plus que d'utiliser les meilleures armes il peut se défendre de façon appropriée. L'arme de choix dans cette guerre a été connaissance . Dans une interview avec Jorge Buitrn de Microsiga, il a partagé l'idée que l'un des plus grands défis rencontrés par la Société est de sensibiliser les utilisateurs potentiels de logiciels (en d'autres termes, de présenter de manière pratique) concernant les avantages de l'intégration des différents départements de l'entreprise pour une entreprise en croissance, par le biais d'applications telles que planification des ressources d'entreprise (ERP) ou de toute autre solution de logiciel qui a été conçu pour répondre aux besoins dans une atmosphère spécifique de production. Il est difficile de penser à un système de production important pour un marché qui ne nécessite pas de logiciels à un certain moment dans son système fonctionnel.     Microsiga a décidé de partager ses nombreuses années d'expérience dans la mise en œuvre et la conception de solutions de type ERP, ressources humaines (HR), et d'autres, dans un livre qui explique les objectifs et les avantages de ces applications logicielles à processus de production, d'un point de vue objectif. Écrit par Mario Ernesto Haberkorn, le titre de l'ouvrage traduit par «gestion d'entreprise ERP."

Il est de notoriété générale que dans le monde économique d'aujourd'hui, l'accès à l'information en temps quasi-réel est fondamentale pour prendre la bonne décision. Haberkorn écrit: «Le slogan pour les entreprises qui sont aux prises avec cette demande est de garder en mouvement». Pour cette phrase, il ya aussi un addendum: Mais vite »Bien avant, il était possible d'avancer, de reculer, de stopper. et de faire progresser à nouveau, maintenant le mouvement doit être constante et continue:. l'avance, avance plus, avancer plus rapidement "(à partir de la page 18 de la version espagnole)

De cette manière, ces logiciels permettent aux décideurs d'accéder aux informations à partir de n'importe lequel des services de l'entreprise en temps réel, avec la possibilité même de produire tous les types de rapports fondamentaux pour la prise de décision et de permettre directe la communication entre les différents procédés de production. Ainsi, par exemple, la comptabilité et les finances peuvent avoir accès aux différents stocks dans le processus de production, et de faire des observations en temps réel de l'état de tous les facteurs de leur processus et ainsi de faire différents plans de court, moyen, et les perspectives à long terme.

Selon Buitrn, Microsiga a passé beaucoup de temps et de ressources dans un processus qui est fondamental dans la chaleur de la concurrence. Dans l'ensemble des processus, ils ont remarqué la nécessité fondamentale d'éduquer leur principal utilisateur du logiciel potentiel: le gouvernement.

Semer les graines de la concurrence

Dans le but de soutenir le développement «in-house» du logiciel, certains gouvernements latino-américains ont soutenu des programmes pour donner des informations et un soutien économique à ceux qui souhaitent intégrer solutions d'entreprise dans leurs entreprises. Par exemple, c'est le cas au Mexique, où le "Fondo Prosoft» (Programme pour le développement de l'industrie du logiciel) initiative gouvernementale a essayé de stimuler les investissements dans le secteur, et également de contribuer, par l'éducation et la formation du personnel, la élaboration de politiques protectionnistes, et la promotion du marché local, en plus de contributions financières. Ainsi, le gouvernement joue un rôle extrêmement important pour l'entreprise qui développe des logiciels, comme pour l'utilisateur de cette technologie.

En plus d'être l'un des principaux consommateurs dans le marché, le gouvernement a également office de médiateur entre les entreprises qui constituent la demande pour les logiciels, et les entreprises qui les produisent. Après tout, c'est le gouvernement qui, par voie d'utilisation du logiciel, contribue à l'éducation et l'assimilation de ces technologies dans petites et moyennes entreprises (PME). En outre, le gouvernement met en œuvre les politiques futures à travers les ministères de l'éducation et du commerce, entre autres. Il participe aussi à la mise en forme des qualifications et des compétences de la main-d'œuvre que le marché a besoin. Bien que le citoyen doit connaître la loi, comme nous l'avons mentionné précédemment, c'est le gouvernement qui doit faciliter les moyens d'acquérir cette connaissance.

Afin de contribuer à la croissance de l'industrie et de générer une atmosphère de compétition, le gouvernement doit mettre en œuvre, en plus de certaines mesures politiques protectionnistes politiques qui génèrent de l'atmosphère et des conditions appropriées. La mission finale doit toujours être de garder à l'esprit la nécessité de ne pas perdre de vue les objectifs dans les multiples décisions qui doivent être prises au jour le jour, et pour être en mesure de développer les avantages concurrentiels qui ont été visualisées sur le marché. Il y aura toujours des problèmes et de les résoudre fait partie de l'existence quotidienne des entreprises et des particuliers. Pour cette raison, les entrepreneurs doivent se motiver à chercher de nouvelles solutions à leurs problèmes, au lieu de maintenir ou souhaitant maintenir-le statu quo. Il s'agit d'une grande priorité, tant pour le gouvernement que pour les éditeurs de logiciels et les revendeurs à valeur ajoutée (VAR) qui souhaitent concourir.

Endgame

a démontré que le concept de l'avantage concurrentiel est en constante évolution. Bien que de nombreuses tentatives ont été faites à la liste un certain nombre de caractéristiques (comme le service, la différenciation des produits, et ainsi de suite), la version espagnole de Wikipedia donne une bonne définition, le long des lignes suivantes: «La liste des avantages concurrentiels potentiels est très longtemps. Néanmoins, on pense que pour un marché en constante évolution, un avantage concurrentiel n'existe pas vraiment qui peut être soutenue sur une longue période de temps. On dit que la seule exigence concurrentiel à long terme est que la société doit être aussi alerte et agile comme nécessaires pour être en mesure de trouver toujours un avantage "

Bien sûr, cela inclut la possibilité de bénéficier d'un levier pour profiter au maximum pendant le temps que ça dure. Lors de la recherche d'un avantage ou d'une arme qui nous sert à combattre certains problèmes ou pour atteindre certains objectifs, nous ne devons pas baisser la garde en pensant que le problème a été résolu. Au contraire, on a l'obligation d'être plus alerte pour faire face à la prochaine. Dans la vie, à la guerre, et dans les affaires, il y aura toujours des problèmes à résoudre, et les réalités à affronter. Au moyen de ces confrontations, nous pouvons croître à un niveau ou personnels à l'échelle de l'entreprise.

 
comments powered by Disqus