Off-chargement de certains fardeaux de conformité verts: Peut Enterprise Applications relever le défi?




<

Originally published - 5 Février, 2007

Les réalités de la fabrication Aujourd'hui

Aujourd'hui les fabricants sont de plus en plus soumis à des pressions énormes dues à la nécessité de baisser les coûts et augmenter l'efficacité. Ce qui rend les choses pire, c'est que les cycles de vie des produits baisse, la fabrication et la distribution sont de plus en complexité. Ceci, pour le fabricant, se traduit par la nécessité de mieux gérer les demandes et attentes des clients et de réagir en conséquence. En outre, les fabricants d'équipements électriques et électroniques doivent être conformes à un nombre croissant de réglementations environnementales strictes, dont beaucoup ont déjà été mises en œuvre dans l'Union européenne (UE) et les États-Unis (Etats-Unis). Plus règlements sont en cours au Japon, en Chine et dans d'autres pays. Comme dans de nombreuses autres industries, le coût de la conformité peut être élevé, mais le coût de la non-conformité peut être beaucoup plus grande. Ainsi, les lauréats de l'industrie doivent acquérir les capacités dont ils ont besoin pour adapter leurs activités pour répondre aux exigences réglementaires, de la conception du produit à la déclaration de conformité et de recherche et l'approvisionnement de service et de réparation afin qu'ils puissent éviter les pénalités coûteuses et les rappels de produits, d'optimiser processus pour se conformer aux changements de réglementation, construire des marques de confiance, et de protéger la valeur actionnariale.

Ces fabricants devront se tourner quelque part à se conformer aux politiques environnementales importantes et rigoureuses de ces industries high-tech et électronique. , Les fournisseurs de services de marché privées spécialisées qui offrent des plates-formes d'enchères à décharger le d'une entreprise excès ou obsolètes (E & O) stocks sont les points logiques pour les fabricants à utiliser afin d'assurer la conformité avec ces nouvelles réglementations. Idéalement, ces prestataires doivent disposer d'un nombre établi de recyclage de traitement et de gestion des partenariats de la société de transport. Une politique environnementale est entrée en vigueur en Août 2005 pour les États membres de l'UE. The Waste équipements électriques et électroniques (DEEE) la directive 2006/96/CE établit des normes de recyclage et de réutilisation à travers une variété d'industries de l'électroménager aux produits informatiques. La directive DEEE détient le fabricant (producteur) rendre des comptes pour les produits de récupération et de recyclage jusqu'à 75 pour cent de la teneur en matières en poids. Le non-respect entraîne le fabricant payant une pénalité de 2 pour cent de son chiffre d'affaires annuel. En d'autres termes, la directive DEEE fixe des règles pour la collecte, le traitement, le recyclage et la valorisation des déchets électroniques dans l'UE. Il précise que les fabricants d'électronique et les importateurs doivent gérer et payer pour le recyclage des déchets d'équipements électriques et électroniques.

En outre, la directive Etats de la législation sur les DEEE que les fabricants de produits électroniques, à l'exclusion des détaillants et des distributeurs, sont chargés de fournir des programmes de reprise pour tous les équipements électriques et électroniques vendus dans les Etats membres de l'UE, ainsi que en Norvège et en Suisse. La directive définit, prescrit actions, et définit les étapes réglementaires pour la collecte, le traitement, la valorisation et le financement des équipements électriques et électroniques mis au rebut dans dix catégories de produits. Ces dix catégories allant de la technologie de l'information (IT) et les équipements de télécommunications, gros et petits appareils et des outils aux jouets et équipements de loisirs. Naturellement, la réutilisation des produits (c'est-à la revente ou à la réutilisation des appareils entiers de leur fonction prévue à l'origine) est de donner la priorité au recyclage. Pour l'équipement informatique, les télécommunications et l'électronique grand public qui n'ont pas l'option de la réutilisation des produits ensemble, 75 pour cent du poids du produit doit être prouvée pour être recyclés. Nouveaux produits doivent être marqués avec les symboles "pas trash", et des informations sur les produits démontage doivent être fournis par les fabricants. La date butoir pour le début de ces programmes était de 13 Août 2005. Depuis lors, les Etats membres de l'UE ont été obligés de prévoir le financement de la collecte, le traitement, la valorisation et l'élimination écologiquement rationnelle des équipements électriques et électroniques usagés. Ils ont dû mettre en place des systèmes de collecte sélective pour éliminer la disposition de ces produits dans les déchets municipaux. À cette fin, les distributeurs doivent assurer que les déchets de l'équipement électronique peut être retourné à eux gratuitement, et les fabricants doivent mettre en place et exploiter des systèmes individuels ou collectifs de reprise.

Depuis le 31 Décembre 2006, les pays membres de l'UE ont eu à répondre à des objectifs de recyclage des DEEE en ce que le taux de récupération pour l'informatique, les télécommunications et les équipements grand public est d'au moins 75 pour cent, qui est mesurée en termes de poids moyen. Les fabricants doivent maintenant indiquer le poids des déchets électriques et électroniques entrant et sortant de traitement et de valorisation ou de recyclage. Les États membres doivent établir un registre des fabricants ainsi que les quantités et les catégories d'équipements électriques et électroniques mis sur le marché, collectés, recyclés et valorisés dans leur territoire. Chaque État membre doit également transposer la législation de DEEE dans le droit local, là où les différences locales créent des problèmes de rapports de conformité DEEE même s'il ya adhésion générale à la directive au niveau européen. La tâche de surveiller les ventes des fabricants en volumes pour chaque pays (dans le but d'établir des quotas de recyclage) va tomber à l'agence d'un État membre travaillant sous la direction de son bureau de national de l'Environnement que l'autorité de gestion pour les DEEE. De leur côté, les fabricants doivent s'inscrire à l'avance à l'autorité de chaque pays dans le but de rendre compte des résultats de récupération et de recyclage. Le contingent initial de recyclage est fixé à un niveau relativement bas bar de 4 kg par habitant et par an, bien que des pays comme les Pays-Bas ont mis en place des programmes avaient dépassant ce volume pendant des années.

Bien que la directive DEEE a compétence uniquement sur l'Union européenne, de l'électronique plupart des multinationales et des entreprises de télécommunications mettra en place l'infrastructure et qu'il est nécessaire de gérer les processus de conformité sur une base globale. Ils le font en prévision d'une loi similaire dans d'autres régions et de maintenir standardisation des processus à travers le monde. Avec la législation comme DEEE, la gestion la chaîne d'approvisionnement (SCM) et Product Lifecycle Management (PLM) sont devenus berceau à la tombe efforts avec une profondeur et une complexité importantes ajoutées à la logistique retour processus. Mais un encore plus grand fardeau serait peut-être l'obligation pour les fabricants de recycler une partie des déchets électriques et électroniques fabriqués chemin du retour quand, ce qui semble une tâche ardue, et les détails de la façon dont cela va fonctionner exactement sont encore largement inconnus.

solution potentielle au problème?

Depuis réutilisation est le plus haut du recyclage, stocks clients de liquidation des actifs de certains, les prestataires de services de vente aux enchères marché privées spécialisées pratiquent déjà une forme DEEE conforme du recyclage (qui est, réutiliser) en vendant des produits en excès, remis à neuf, et renvoyées par leurs plates-formes d'enchères. La disposition du produit pour une utilisation secondaire prolonge la durée de vie utile du produit, reportant ainsi les coûts de recyclage et de compensation en espèces à la ligne de fond de l'entreprise, la récupération de profit est maximisé par appel d'offres. La piste de vérification des produits visés, les produits vendus, et les enchérisseurs enregistrés peuvent être inclus dans le suivi et la notification des programmes de récupération et de reprise. Cependant, assurer la conformité à la directive DEEE complète est essentiellement un problème de gestion de réseau. Elle implique la gestion de la collecte des produits par l'intermédiaire des transporteurs agréés et la coordination de tri et d'élimination des produits dans les installations autorisées. Il comprend également la gestion de la revente de produits pour assurer le taux de recouvrement le plus élevé possible et le suivi des traitements par les recycleurs certifiés. La plupart des fabricants, tout en reconnaissant que leur cœur de métier réside dans la conception des produits et le marketing, éliront à externaliser la gestion de la conformité à une organisation partenaire ou de logistique de tiers (3PL) fournisseur. À cette fin, un fabricant peut faire une des actions suivantes:

  • Mettre en place un programme de reprise privé, ce qui impliquerait un fabricant d'établir un réseau de récupération de produit constitué d'indication de débarquement et points de ramassage, de collecte et les réseaux de transport et de remarketing et les partenaires de recyclage. La gestion du réseau peut être administré en interne ou être confiée à un prestataire de services tels que les 3PL de l'entreprise. À titre d'exemple, Dell Computer est un leader au début de programmes privés de reprise avec porte-à-porte, ramassage consommateurs au niveau de l'équipement de déchets au moment de la livraison de nouveaux produits.

  • joindre à un consortium dans lequel des groupes de sociétés peuvent choisir de se regrouper pour établir des programmes de reprise de marque. La couverture opérationnelle est essentiellement la même que celle d'un programme de conformité DEEE privé, la différence étant que les entreprises membres de financer une entité opérationnelle commune pour gérer le réseau. A Paris, France basée consortium importante est celle de Braun , Electrolux , HP , et Sony , connue sous le nom European Recycling Platform ( ERP ). ERP a choisi comme entrepreneurs généraux CCR , une société allemande qui a traité avec les déchets automobile tels que la ferraille, et Geodis , une société française avec expérience en informatique de reprise. Chaque société gérera certains pays de l'UE, ainsi que la fourniture d'une opération de recyclage pan-européenne. Photos     
  • adhérer à un programme de reprise national qui aura des points de collecte accessibles aux consommateurs où une variété de produits peuvent être retournés. Le recyclage est géré pour le groupe par un bureau désigné à l'intérieur, et le coût du recyclage est supporté par les organisations membres, au prorata de leur volume de ventes de campagne en poids. Quelques bons exemples comprennent NVMP dans le Pays-Bas, RECUPEL en Belgique, Alliance-Tics en France, et Gambica et Repic dans le Royaume-Uni (Royaume-Uni).

Peu importe l'option d'un choix du constructeur, il peut envisager le processus en trois étapes pour assurer un recouvrement d'avoirs inventaire intégré et conforme:

  1. récupération du produit , puisque les fabricants seront tenus de fournir des réseaux étendus pour la récupération du produit, de la consommation de débarquement au détaillant, le distributeur ou l'agrégation municipal. Comme le fabricant (ou son agent) prend possession du produit récupéré, le premier enregistrement de l'information de catégorie de produit devrait être achevée et les données connexes qui sont stockées dans une certaine portail de la conformité des DEEE approprié. L'identifiant de tracking clé dans le portail serait la DEEE lettre de voiture (WCN). Photos     
  2. contrôlée Disposition du produit , depuis, que ce soit sur site, dans le canal, ou dans un centre de recyclage, la prochaine étape dans le processus de tri, où le produit est dirigé pour la revente ou la réutilisation, le recyclage , la récolte partielle, ou la destruction. Le cas échéant, le BFR devrait ensuite être décomposé en sous-notes afin d'assurer une traçabilité complète. Photos     
  3. Destruction certifié , dans lequel le produit doit être mis au rebut est acheminé à des recycleurs qui sont certifiés, membres inscrits au portail. Comme le produit est démonté et la terre et des composants ou des matériaux recyclés ou récupérés, l'information pertinente serait enregistrée contre le WCN (s). Certificats de destruction devraient ensuite être stockées dans la base de données de l', fournisseur d'audit et de reporting, où le poids et le poids en-dehors transactions assurer l'intégralité des données de spécifications réglementaires privées spécialisées marché aux enchères des services.

Comme pour prouver la conformité, de rapports de conformité du pourcentage requis de réutilisation et de recyclage seront regroupées en poids par unité de temps. Le fournisseur de services de vente aux enchères de marché privées spécialisées serait stocker poids des produits de renvois aux catégories de produits pour la déclaration et de la réconciliation. Que reporting sont agrégées en poids ou détaillé par catégorie de produit, le portail de la conformité doit saisir les données de base requises dans les trois étapes ci-dessus. Données de réutilisation et de recyclage combinées seraient alors stockés dans la même base de données pour simplifier le processus de reporting et d'assurer la conformité avec un minimum de frais généraux. L'information produite devrait aider le fer de la société de recyclage sur l'inefficacité de collecte à court terme, tandis que d'autre part, cela pourrait affecter la conception du produit à long terme pour le fabricant. On pourrait imaginer des commentaires utiles de l'installation de recyclage pourrait être, même si c'est quelque chose d'aussi simple qu'une liste de produits qui créent des coûts les plus élevés parce qu'elles sont difficiles à démonter.

Pourtant, en dépit de l'ajustement de leurs solutions existantes, certains fournisseurs de services de vente aux enchères marché privé ont pris la décision stratégique de reporter officiellement entrer dans l'espace DEEE jusqu'à ce que la législation est plus clairement défini. En d'autres termes, ils prennent une pause pendant que la législation évolue et le marché de l'UE arrive à maturité, notamment à travers la plus grande de l'UE (sans parler des autres, des régions du monde moins respectueux de l'environnement). Ce n'est qu'un petit répit pour les fabricants et les importateurs concernés à "reprendre leur souffle." Ils doivent certainement commencer à élaborer des stratégies sur la façon de se conformer à la fin de la journée, puisque c'est seulement une question de (pas trop longtemps) temps avant que la législation DEEE résout tous les Kinks, il peut actuellement avoir.

 
comments powered by Disqus