Qui pourrait objecter à plus rapides, les chaînes de l'offre plus réactive?




<

Publié à l'origine - 12 Mars 2008

Si quelque chose est certaine dans les chaînes d'approvisionnement mondiales d'aujourd'hui, c'est le changement constant et la volatilité qui ne laisse personne se détendre, pas même pour un moment. Cette tendance inquiétante est le résultat de la tendance de la mondialisation et de son évolution liée à des chaînes d'approvisionnement.

Les entreprises peuvent choisir l'un des deux types d'intégration dans la gestion de la chaîne d'approvisionnement (SCM) constellation: l'intégration verticale ou latérale (horizontale). Dictionnaire APICS (11e édition) définit l'intégration verticale

la mesure dans laquelle l'entreprise a décidé de produire directement multiple de valeur ajoutée étapes à partir de matières premières à la vente du produit fini au consommateur final. Les autres étapes de la séquence, plus l'intégration verticale, et un fabricant qui décide de commencer pièces producteurs, des composants et des matériaux qu'il achète normalement est dit être arrière intégré . De même, un fabricant qui décide de prendre en charge la distribution et peut-être la vente au consommateur final est dit être avant intégré .

En d'autres termes, l'intégration verticale, ou vertical SMC, se réfère à la pratique d'amener la chaîne d'approvisionnement à l'intérieur des quatre murs d'une organisation. Intégration verticale traditionnelle, ou la propriété de la plupart (sinon la totalité) des parties d'une chaîne d'approvisionnement, est la méthode de SCM qui a longtemps précédé le terme relativement récemment inventé "la chaîne d'approvisionnement." En réunissant la plupart des activités de la chaîne d'approvisionnement dans la maison et de les mettre sous la gestion d'entreprise, l'intégration verticale est essentiellement résolu le problème de savoir qui doit concevoir, planifier, exécuter, contrôler, et les activités de la chaîne d'approvisionnement de contrôle.

Un exemple d'intégration verticale, comme décrit dans la APICS Certified Supply Chain Professional (CSCP) Système d'Apprentissage souvent cité; module d'une Supply Chain Fundamentals (2007), est le constructeur automobile construite par Henry Ford, qui reçoit souvent crédit comme étant particulièrement réussi en utilisant cette approche. Dans les premiers jours de l'industrie automobile, Henry Ford a poursuivi une stratégie de posséder et de contrôler autant de liens dans la chaîne d'approvisionnement automobile que possible, de plantations d'hévéas de matières premières pour les pneus, droit à travers les concessionnaires que les voitures finis distribués au public . Dans une tentative pour créer une entreprise autonome, le géant de l'automobile était également propriétaire des mines de minerai de fer, les aciéries, et une flotte de navires, ainsi que les usines de fabrication et des salles d'exposition qui ont construit et distribué les voitures portant son nom.

Le principal avantage de l'intégration verticale est le contrôle, depuis un département ou d'une filiale en propriété exclusive, sans présence indépendante sur le marché ne peut pas, par exemple, face à des concurrents de vendre ses composants ou services à un prix plus élevé. Ses activités devraient, théoriquement, être entièrement visible à la société mère, ainsi que être synchronisée avec les autres fonctions de l'entreprise par les directives du sommet. Les horaires de la société, les politiques de main-d'œuvre, les emplacements et quantités produites (c.-à tous les aspects de son activité) sont contrôlés par la gestion globale.

intégration verticale peut encore exister de nos jours comme un moyen viable de gérer une chaîne d'approvisionnement. Entreprises de téléphonie sans fil sont un exemple du type d'entreprise qui fonctionne de cette façon. Ils achètent les téléphones, les stocker dans les points de vente, les vendre, fournir une couverture, et de gérer le service de garantie.

Tendances SCM aujourd'hui: horizontales et Virtual chaînes d'approvisionnement

intégration verticale généralement sortit de la mode que les sociétés développées et que les chaînes d'approvisionnement mondiales sont devenues plus étendu. En effet, ces derniers temps il est devenu très difficile pour toute société complexe de réunir les compétences nécessaires pour exceller dans tous les éléments et d'innombrables activités de la chaîne d'approvisionnement. Par conséquent, la plupart des sociétés modernes se sont tournés vers l'externalisation de ces aspects de leur entreprise dans laquelle ils se croient moins efficace. Même Ford Motor Company , le pionnier de l'intégration verticale, n'a pas fait exception à cette tendance. Il ya quelques années, la direction de l'entreprise a reconnu publiquement que «les jours d'être à 100 pour cent auto-suffisante et capable dans le monde d'aujourd'hui de la haute technologie et l'ingénierie sont partis."

Plutôt que d'apporter toutes les fonctions de la chaîne d'approvisionnement dans la maison, les grands fabricants et fournisseurs de services sont maintenant plus susceptibles d'adopter un horizontal , ou latéral , l'approvisionnement stratégie de la chaîne, selon laquelle les entités appartenant séparément concentrer sur leurs compétences fondamentales individuelles et de traiter les uns avec les autres grâce à des transactions discrètes ou par des contrats à long terme. La complexité et le coût de la gestion de toutes les activités dans une chaîne d'approvisionnement mondiale pousse souvent la direction de vendre des actifs qui ne contribuent pas directement à l'activité de base. Ford s'est départie de la production de nombreux composants en interne, comme l'a fait DaimlerChrysler en perdant son Mopar division, et General Motors (GM) en laissant aller sa division de fournisseur de composants.

a donc remplacé l'intégration verticale comme l'approche privilégiée pour gérer les nombreuses et diverses activités de la chaîne d'approvisionnement. Une fois que la propriété des entreprises abandonne l'idée de l'intégration verticale et se tourne vers les diverses activités d'externalisation, il perd le contrôle de ces aspects de la chaîne d'approvisionnement, et il doit faire face à des sociétés détenues séparément comme fournisseurs ou clients. Néanmoins, cela a été la tendance dominante dans l'évolution du SMC au cours des dernières décennies dans le monde occidental.

Il ya des raisons impérieuses de s'appuyer sur une chaîne d'approvisionnement latérale, à commencer par la possibilité de réaliser des économies d'échelle et d'envergure. À savoir, indépendamment de la taille et de ressources est une société, de ses fonctions internes de la chaîne d'approvisionnement n'ont pas d'économies d'échelle par rapport à la capacité potentielle d'un fournisseur indépendant d'un même produit ou service. Une autre raison est la capacité à améliorer l'orientation de l'entreprise et de l'expertise, depuis l'intégration verticale dans un marché concurrentiel mondial apporte de la complexité de la gestion des unités commerciales disparates répartis à travers les frontières internationales, les fuseaux horaires, les continents et les océans. Inversement, une entreprise partenaire indépendant qui se consacre entièrement à son entreprise en particulier peuvent développer une plus grande expertise que d'un département à l'interne peut, conduisant à des prix plus attrayants, une meilleure qualité et plus rapide au marché.

En outre, avec l'avènement de l'Internet et des technologies de communication de pointe, de nombreux obstacles traditionnels à faire des affaires à distance et de manière distribuée ont été éliminés. Près de communication instantanée signifie que l'information peut être partagée en collaboration par le biais, par exemple, la vidéoconférence, la messagerie instantanée (IM), ou voix sur protocole Internet (VOIP), dans le monde entier. Ainsi, alors que le monde devient un seul, immense marché, il est logique de traiter avec des entreprises établies qui connaissent intimement leurs marchés locaux. Les chaînes d'approvisionnement horizontales sont également le prolongement logique de l'externalisation, car ils sont étroitement liés à l'évolution des «sociétés virtuelles».

Dans la société virtuelle , les capacités et les systèmes de fermes sont fusionnés avec ceux des fournisseurs. Il en résulte un nouveau type de société, celui où les frontières entre les systèmes de l'entreprise principale et des fournisseurs disparaissent. Virtual fabrication est le processus de transformation modifié qui se trouve généralement dans la société virtuelle. Parce que les systèmes des fournisseurs de l'entreprise et sont fusionnés, les éléments fournis par les fournisseurs ne sont pas liés à la compétence de base de l'entreprise, mais les composants gérés par l'entreprise sont liées aux compétences essentielles. Un des nombreux avantages de l'usine virtuelle est qu'il peut se restructurer rapidement pour répondre aux besoins changeants des clients et leurs besoins. De même, la nature dynamique d'une société virtuelle permet également de modifier ses relations et les structures en réponse à l'évolution des besoins du client.

virtuels chaînes d'approvisionnement ont leurs limites

Bien qu'il soit facile de devenir entiché de l'attractivité des filières latérales et les organisations virtuelles, la malheureuse n'en reste pas moins que la synchronisation des activités d'un réseau de cabinets indépendants peut être extrêmement difficile. Que chaque entreprise membre pourrait gagner en ampleur, de la portée et de se concentrer, il peut perdre la capacité de voir et de comprendre les processus multiniveaux de chaîne d'approvisionnement et de leurs interdépendances, ainsi que la capacité à les contrôler.

intégration horizontale apporte en effet sur la complexité du réseau d'approvisionnement mondiale, avec des connexions multiples à travers le monde et les informations partagées sur les réseaux, tous reliés long de la chaîne. L'externalisation des activités de fabrication est une tendance croissante, et il offre de nombreux avantages de réduction des coûts et d'autres pour les fabricants d'équipement d'origine (OEM) et les propriétaires de marques. Cependant, il ya un compromis, comme les opérations de fabrication d'externalisation augmente également la complexité, car elle crée des entreprises virtuelles, où les données et les opérations résident dans les systèmes disparates des tiers.

une menace supplémentaire pour les maîtres de canal est la volatilité croissante de la demande du client. Cette imprévisibilité est donc essentiel pour la chaîne d'approvisionnement pour être plus agile et réactive pour que les entreprises à réussir. Les propriétaires de marques sont responsables de leur image de marque, la qualité et la satisfaction du client. Relever le nombre croissant de réglementations de conformité oblige à coordonner les activités de leurs partenaires commerciaux, ainsi que de répondre rapidement et en toute confiance à tout changement. Pour ce faire, les propriétaires de marques ont besoin de visibilité multi-entreprises à travers leurs chaînes d'approvisionnement, à la fois interne et externe.

L'industrie électronique est un bon exemple d'un secteur d'activité qui a été particulièrement touché par l'augmentation de la fabrication externalisée. Les propriétaires de marques, les équipementiers et sous-traitants (fournisseurs) sont tous confrontés aux conséquences de la concurrence mondiale croissante; raccourcissement des cycles de vie des produits, l'innovation intense, qui se traduit par le lancement continu de nouveaux produits sur le marché (en dépit de l'échec de la plupart de ces produits); la complexité des caractéristiques produits et des opérations de distribution, et une demande imprévisible.

Ces jours-ci, l'industrie électronique (comme la plupart des industries) doivent fonctionner dans un contexte de consommation toujours plus difficile: la qualité du produit ou service doit être donné, le prix du produit cède souvent à la disponibilité ou les caractéristiques spéciales du produit, et difficiles à s'il vous plaît, les consommateurs bien informés sont un simple clic de l'apprentissage sur les offres concurrentes ou d'afficher leur mécontentement face à un mauvais service aux vendeurs sur les sites web de défense des consommateurs fortement visités.

raison de cette nouvelle et exigeante environnement des consommateurs, les propriétaires de marques électroniques et de salut-technologie ont appris quelques dures leçons récents: 1) l'agilité, la rapidité, la flexibilité, l'adaptabilité et l'innovation de la chaîne d'approvisionnement est impératif pour le succès, et 2) fidélisation de la clientèle est de plus en plus évasif. La satisfaction du client et la confiance doivent être gagné à plusieurs reprises, et la livraison de la commande parfaite doivent être confirmés par chaque transaction individuelle (voir The Perfect Order-Inside-out ou à l'extérieur-in?).

En d'autres termes, dans l'impitoyable et concurrentiel de l'industrie électronique, sociétés d'électronique se rendent compte que les facteurs sur lesquels ils sont en concurrence (dits «gagnants de commande") sont en train de changer. Avec de nombreuses options concurrentielles et de vastes ressources des consommateurs à la recherche et comparer les produits, aucune société de vente va survivre avec un produit de qualité inférieure, des prix anormalement élevés, ou une chaîne d'approvisionnement non recevable (ie, le service client optimale).

outre, alors que les chaînes d'approvisionnement d'externalisation et latéraux offrent les avantages des prix nominaux de l'approvisionnement en provenance des pays à bas coûts (voir Comprendre le coût réel d'approvisionnement ), à la baisse, ils viennent souvent avec des longs délais d'exécution des commandes et des interruptions fréquentes, car il ya tellement d'intermédiaires entre le propriétaire de la marque et le fabricant du contrat (comme les centres de distribution, des centres d'inventaire, les centres régionaux des ventes, des stocks en consignation chez les détaillants, etc.)

Ajoutez à cela fréquentes demandes des clients pour les changements de configuration de produits (souvent après la première commande a déjà été passée) et de fréquents internes demandes de modification technique (ECR) en raison de la besoin d'innovation constante et toujours plus courts cycles de vie des produits, on ne pouvait imaginer les conséquences pour les entreprises encore en s'appuyant sur des stratégies de fabrication poussée orientées connexes (c.-à-, le long du «si nous le construisons, ils seront insuffisants, traditionnel, de planification et de prévision basé sur venir "mantra).

entreprises électroniques qui reposent toujours sur des concepts désuets peuvent certainement "choisir leur poison" (moyens de défaillance): la satisfaction des clients a diminué (augmentation de l'érosion de la clientèle), les recettes manqué ou le bénéfice par action (EPS) buts, ce qui, à son tour, conduire à l'incapacité de gagner de nouveaux marchés; mauvais indicateur de performance clé de (KPI) métriques (en termes de mauvaise rotation des stocks, mauvais mélange des stocks, excédentaires et désuets inventaire, l'érosion marge, etc), et ainsi de suite.

L'industrie électronique est aujourd'hui composée du type d'entreprises virtuelles mentionné précédemment, où les propriétaires de marques, sous-traitants et fournisseurs de niveau inférieur sont interconnectés partenaires dans une opération coordonnée. Dans un tel environnement, les mesures prises par un membre affecteront de nombreux autres membres, et à ce titre, les décisions importantes ne peuvent pas être pris isolément. En fait, les décisions requièrent la consultation et la participation de tous ceux qui peuvent influencer ou être influencé par eux. Ainsi, les facteurs de marché décrits ci-dessus ont fait la chaîne d'approvisionnement d'une partie de plus en plus influents de la réussite ou de l'échec d'une entreprise, mais ils n'ont pas fait le travail de la Supply Chain Manager plus facile.

les avancées technologiques basées sur Internet class="articleText">

Pour tous les investissements réalisés dans les outils de gestion de la demande sophistiquées, presque proverbiale, la seule chose que sur une prévision, c'est que ce sera, en gros, c'est faux. Prévisions ratent systématiquement la demande réelle (en fait, ils sont rarement mieux que 70 pour cent exact, selon certaines conclusions dans les industries où la demande est volatile, comme l'électronique grand public). Cela peut entraîner des carambolages désastreux des stocks, les objectifs financiers manqués, et les conflits de la chaîne d'approvisionnement chez les propriétaires de marques et leurs réseaux de fournisseurs. Trop prévisions optimistes peuvent conduire les entreprises à perdre le contact avec les signaux de demande réels, et de laisser des milliards de dollars dans les stocks excédentaires dans le pipeline. L'exemple de Cisco Systems 'multimilliardaire radiation de stocks désuets au début des années 2000 parle encore volumes à cet égard.

Inversement, un fait moins connu est d'Apple de prévisions exagérément pessimiste de l'iPod initial vente il ya quelques années. Bien que certains pourraient penser que la découverte que la demande réelle de votre produit dépasse de loin votre demande prévue est d'un bon problème à avoir, c'est uniquement parce que la structure de la chaîne d'approvisionnement maigre et souple d'Apple que le succès fulgurant de l'iPod s'est pas transformée en un désastre embarrassant .

Ainsi, depuis l'alignement de la demande et de l'offre est un défi de plus en plus difficile dans l'environnement électronique imprévisible, les entreprises ne devraient pas passent beaucoup de temps et de ressources à essayer de prévoir la demande du client. C'est-à-dire que la planification est devenue moins efficace. Une capacité beaucoup plus importante pour les organisations est maintenant d'être capable de réagir rapidement et astucieusement à ce qui se passe en ce moment.

Ceci est la première partie de la série cinq parties en mesure de s'opposer à l'accélération, les chaînes de l'offre plus réactive? La deuxième partie se penche sur les fabricants de systèmes logiciels utiliser actuellement pour gérer leurs chaînes d'approvisionnement complexes.

 
comments powered by Disqus